Introduction au livre accessible : un parcours à votre portée

Qu’est-ce que l’accessibilité?

 

Le concept daccessibilité universelle

« L’accessibilité universelle se définit comme étant le caractère d’un produit, procédé, service, information ou environnement qui, dans un but d’équité et dans une approche inclusive, permet à toute personne de réaliser des activités de façon autonome et d’obtenir des résultats équivalents. »

Concrètement, l’accessibilité universelle permet à toute personne, quelles que soient ses capacités, de bénéficier des mêmes opportunités, et d’une expérience de qualité, de manière autonome. Que ce soit pour se déplacer en fauteuil roulant ou avec une canne blanche, écouter un film, lire un courriel, jouer au hockey, se rendre au travail, ou assister à un spectacle, l’accessibilité universelle cherche à éliminer les obstacles qui se présentent à tous et elle bénéficie à tout le monde, incluant les travailleurs ou les jeunes familles qui se déplacent avec une poussette.

Cette accessibilité universelle ne doit pas nous porter à créer quelque chose de spécifiquement conçu pour un handicap ou une déficience, mais à mettre en place un environnement commun et accessible à tous.

 

Quel format accessible choisir ?

Livre audio

  • MP3, WAV, AIFF (Accessibilité encore non-standardisée selon la définition du WCAG. Fichiers utilisés par Audible, Kobo, Apple. Un fichier audio, peu importe les spécifications, est un fichier déjà plus accessible pour les non-voyants. Les chapitres, les pages liminaires, la page crédit et les métadonnées sont segmentés et encapsulés avec les fichiers livrés aux différentes plateformes qui peuvent donc interpréter et offrir une structure accessible aux non-voyants. Une modification des plateformes devra cependant être opérée pour être totalement accessible.)
  • DAISY, LPF (Accessibilité standardisée. Fichiers encore non commercialisés en grande diffusion. Procédé de production laborieux et onéreux. Résultats incompatibles avec les grands diffuseurs.)

eBook

  • EPDF
    PDF comportant des métadonnées, signets, hyperliens. La mise en pages est fixe, on ne peut redimensionner le texte, changer la police, etc.
  • EPUB fixed-layout
    Mise en pages fixe, mais à laquelle on peut ajouter des pistes audio enregistrées à partir du texte, de l’animation et autre interactivité. Ce format ne peut présentement pas être certifié comme accessible.
  • EPUB reflowable
    Le meilleur format pour l’accessibilité. En plus d’être hautement personnalisable, entre autres parce que le texte s’ajuste aux grandeurs d’écrans et selon les paramètres du lecteur, il permet l’inclusion de code facilitant la navigation dans le fichier. Les logiciels de lecture permettent aussi le text-to-speech, qui lit le texte par une voix électronique.

Le format EPUB 3.2 est le format de prédilection car il est déjà aisément commercialisable et compatible avec une grande majorité d’appareils Daisy, en plus des tablettes, des liseuses et des téléphones. Le format Audio à privilégier est le MP3, pour l’aspect pratique d’un téléchargement léger et la possibilité d’encapsuler des métadonnées en plus de permettre la segmentation de chaque section et chapitre. Il ne demande qu’à avoir une plateforme mise à jour qui répondra aux normes d’accessibilité. Et gageons que tout humain préfère se faire lire un livre par une narratrice professionnelle, plutôt que par une voix de synthèse.

 

Les standards EPUB

Chaque standard vise à développer le code pouvant être utilisé dans les EPUB, pour tenter de se rapprocher de ce qui est supporté par les navigateurs Web. Le changement du standard 2.0.1 vers 3.0.1 en fut un majeur, mais le standard 3.2 constitue une mise à jour mineure. La particularité la plus intéressante de cette mise à jour est que dans le standard 3.2, il est recommandé d’intégrer l’accessibilité.

La façon de savoir si un fichier EPUB respecte les standards les plus récents est d’utiliser l’outil de validation EPUBCheck. Chez C1C4, nous nous assurons toujours que nos fichiers ne sortent aucune erreur dans le validateur. L’accessibilité étant arrivée sous forme de recommandation dans le standard 3.2, un EPUB ayant un faible niveau d’accessibilité ne montrera pas d’erreur, mais nous pouvons ressentir que dans le futur, cela changera peut-être. De là l’importance de se tourner vers l’amélioration du niveau d’accessibilité des EPUB dès maintenant.

Il est à noter que malgré les efforts du consortium, cela ne veut pas dire que les logiciels de lecture de EPUB suivront automatiquement. Par exemple, dans le standard 3.2, tout le code HTML, CSS et SVG qui est compatible avec les navigateurs Web devrait aussi l’être dans les EPUB. Cependant, même si chez C1C4 on essaie toujours de développer notre code pour améliorer le rendu visuel des livres, malheureusement, lorsque l’on teste nos fichiers sur différents appareils, logiciels et liseuses, souvent le code n’est pas encore supporté partout.

 

Qu’est-ce qu’un EPUB accessible ?

Dans le cas d’un EPUB, on parlera plutôt d’accessibilité suffisante puisqu’il sera évalué que le livre est suffisamment accessible pour la plupart des lecteurs. Trois niveaux d’accessibilité sont présentement définis par le WCAG (Web Content Accessibility Guidelines): A, AA et AAA. Les organismes de certification évaluent présentement l’accessibilité d’un livre en pourcentage selon les critères du niveau AA (le niveau AAA requiert que le livre soit spécialement écrit en vue d’être accessible, puisqu’il demande par exemple d’être compréhensible pour toute personne ayant reçue seulement neuf ans d’éducation).

Un EPUB accessible doit contenir une liste d’éléments précis : avoir un contenu adaptable et ajustable structuré de façon logique, une hiérarchisation des titres, des textes décrivant les images, une table des matières, une liste de points de repères, un bon contraste des couleurs, des métadonnées d’accessibilité, la langue du contenu doit être spécifiée et toute autre langue se doit d’être balisée.

Il est toutefois important de différencier les critères de l’expérience utilisateur. Chez Studio C1C4, l’expérience utilisateur a toujours été une priorité, avant même l’arrivée du sujet de l’accessibilité. Nous utilisons du code propre et nous vérifions que le rendu est fonctionnel sur de multiples logiciels. Nous nous assurons aussi que ces critères respectent l’expérience utilisateur selon la réalité des logiciels à notre disposition, ce qui n’est pas toujours le cas.

À consulter pour en savoir plus sur les critères des niveaux d’accessibilité du WCAG : Charte de niveaux d’accessibilité

 

Pourquoi est-ce nécessaire de se tourner vers l’accessibilité ?

L’accessibilité assure la capacité de toutes et tous, quel que soit le handicap, d’avoir accès, d’utiliser et de bénéficier de son environnement. Cela signifie qu’il faut veiller à ce que les personnes vivant avec un handicap aient accès à leur environnement physique, aux transports, à l’information, aux communications et à tout autre service ou infrastructure qui sont ouverts et offerts au public, sur un pied d’égalité avec les autres. L’accessibilité signifie avoir les conditions nécessaires pour réduire ou éliminer les barrières qui entravent la participation active et efficace des personnes vivant avec un handicap, et ce à égalité avec les autres personnes.

On peut aussi dire que l’accessibilité c’est traiter tout le monde de la même manière, et donner les mêmes opportunités à tous, peu importe leurs handicaps ou les circonstances.

L’accessibilité est un droit fondamental, inscrit dans la Loi canadienne sur l’accessibilité, qui a été adoptée en 2019 afin de faire du Canada un pays exempt d’obstacles et de favoriser la participation pleine et égale des personnes en situation de handicap à tous les aspects de la vie. Le Canada a également adhéré à la Convention relative aux droits des personnes handicapées des Nations Unies pour protéger et promouvoir les droits et la dignité des personnes handicapées «afin qu’elles soient traitées sans discrimination et en toute égalité».

L’accessibilité devient une responsabilité sociale de l’entreprise et s’inscrit dans une démarche globale d’inclusivité. Le courant actuel est de parler de moins en moins de handicap et de plus en plus de « besoins ».

De plus, le 28 juin 2025, l’acte législatif européen sur l’accessibilité entrera en vigueur, et tout livre mis en marché à partir de cette date se devra d’être accessible (il n’est pas encore clair si les livres étant déjà en vente devront être mis à jour pour une version accessible).

Sources:

https://actualitte.com/article/99130/edition/accessibilite-des-livres-quelles-obligations-pour-les-editeurs#:~:text=L’Acte%20l%C3%A9gislatif%20europ%C3%A9en%20sur,aux%20cons%C3%A9quences%2C%20dont%20les%20%C3%A9diteurs.

https://inclusivepublishing.org/blog/what-does-the-european-accessibility-act-mean-for-global-publishing/

https://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=1202&langId=fr

https://vastuullinentiede.fi/en/publishing/european-accessibility-act-and-accessibility-e-books

 

Que représente l’intégration d’accessibilité ?

Pour l’éditeur

Un aspect important de l’accessibilité est d’identifier les passages du livre étant dans une langue autre que celle principalement utilisée. Il faut cependant noter que lorsqu’une langue est écrite dans une phonétique francophone, il n’est pas nécessaire de le spécifier. Les mots en langue autochtone par exemple sont généralement écrits selon une phonétique francophone. Par exemple, le mot « namasté » est un mot hindi, mais écrit selon une phonétique francophone, et il n’est donc pas nécessaire de l’identifier. Cependant, si le mot est écrit dans le script dévnagri, utilisé par la langue hindi, donc नमस्ते, il devient alors indispensable de l’identifier.  Pour l’identification de ces passages, nous conseillons de le faire via l’utilisation de styles, directement dans le manuscrit en Word. Le graphiste qui fait la mise en pages pourra alors conserver ces styles, qui seront par la suite exportés dans le EPUB et permettront une identification aisée. De procéder ainsi permet d’éviter des coûts supplémentaires, en obligeant soit le graphiste qui fait la mise en pages, soit le technicien qui fait le EPUB, d’intégrer ces passages eux-mêmes via une annotation dans le PDF.

Un autre point concerne l’audio et les vidéos. Si votre livre est enrichi et contient des pistes audio ou des vidéos, il est maintenant nécessaire de fournir des transcriptions.

Il est aussi nécessaire, pour atteindre les critères d’accessibilité de niveau AA, de rédiger ce qu’on appelle des textes alternatifs. Ces textes sont en fait des descriptions écrites des images que l’on retrouve dans le livre. Il est nécessaire, pour la rédaction de ces textes, de se conformer au modèle suivant :

  • Couverture: [Titre du livre] de [nom de l’auteur]. [Courte description de l’image]. Logo: [Nom des logos présents].
  • Photo: [Qui est dans la photo?]
  • Photo noir et blanc: [Qui est dans la photo?]
  • Illustration: [Que représente l’illustration?]
  • Organigramme: [Description de l’organigramme]

À noter : Dans le texte alternatif, il est préférable de se limiter à une description qui n’est pas trop longue. Pour un organigramme qui nécessite un long texte, nous utiliserons alors un autre code nommé « description longue ».

Par exemple :

  • Couverture: Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry. On y voit un jeune garçon, debout sur une très petite planète, sur laquelle poussent plusieurs fleurs. Un ciel bleu est en fond, avec des étoiles et des cercles jaunes. Logo: Folio.
  • Photo: Annabelle Viau
  • Photo noir et blanc: Annabelle Viau
  • Dessin de bande dessinée : Mickey Mouse se tient debout et sourit.
  • Organigramme: Représentation des étapes pour faire bouillir de l’eau. Étape 1, allumer le feu. Étape 2, poser la casserole pleine d’eau. Étape 3, laisser chauffer. Étape 4, est-ce que l’eau bout? Si oui, éteindre le feu. Si non, laisser chauffer.

Il est important de noter qu’il ne faut pas inclure d’informations qui ne sont pas visibles, comme, par exemple, le nom de l’illustrateur ou bien le nom du photographe.

Dans un souci d’aider les éditeurs, Studio C1C4 offre le service de rédaction de ces textes, mais nous pensons toutefois que l’idéal est d’inclure cette étape au processus d’édition, pour ainsi avoir la participation de l’auteur. Nous incitons donc fortement les éditeurs à réfléchir à cet aspect et tenter de l’incorporer dans leur flux de travail. Si le montage n’a pas encore été fait, notre recommandation est de directement inclure les textes alternatifs en commentaire du manuscrit dans Word. Si l’image est aussi destinée au Web, il faudra penser à inclure le texte dans les métadonnées. Dans le cas de la couverture, il est primordial de remplir les métadonnées de l’image de C1. Si le montage est déjà fait, vous pouvez indiquer les textes alternatifs en commentaire du PDF.

 

 

Pour le technicien

Pour le technicien qui produit le livre EPUB, l’intégration de l’accessibilité constitue principalement l’ajout à la production habituelle d’une liste d’éléments additionnels à intégrer. Voici une liste, non exhaustive, des différents éléments à ajouter:

  • Intégration des numéros de pages papier ;
  • Identification de la langue principale utilisée ;
  • Bien identifier chaque fichier représentant une section ou un chapitre ;
  • Insérer des balises spéciales qui aident à l’identification des différentes sections du livre ;
  • Intégrer l’identification des passages utilisant une langue différente de celle principalement utilisée, selon les annotations de l’éditeur ;
  • Utiliser le bon code pour chacun des éléments du livre, comme les épigraphes, les notes, les encadrés, les lettres, les bibliographies ;
  • Intégrer les transcriptions de l’audio et des vidéos ;
  • Identification des points de repères ;
  • Insérer les métadonnées spécifiant les caractéristiques du EPUB accessible (s’il y a des images, de l’audio, vidéo, etc.).

 

 

Quels sont les enjeux et les solutions pour l’intégration de l’accessibilité?

L’enjeu principal est, bien sûr, l’ajout de coûts à la production des livres EPUB. La période d’application au programme de soutien du Gouvernement du Canada pour l’intégration d’accessibilité dans les EPUB s’est terminée à la fin mars 2022, mais nous pouvons espérer qu’un autre programme sera mis en place d’ici la date d’entrée en vigueur de l’acte législatif européen le 28 juin 2025. Un autre aspect qui représente actuellement un défi est la mise en place des critères d’accessibilité. Même si ceux-ci sont déjà rédigés, leur application n’est pas toujours claire, et les différents organismes de certification ne s’entendent pas tout le temps. De plus, au sein même d’un seul organisme, l’application des critères est présentement en train d’être mise en place, ce qui fait en sorte que certains critères peuvent changer rapidement. Heureusement, la certification donnée par eBound est valide mondialement et les changements appliqués aux critères ne sont pas rétroactifs. On peut s’attendre à ce que, d’ici 2025, la mise en place de l’intégration d’accessibilité devienne plus stable.

De plus, Studio C1C4 est là pour vous aider. Nous serons bientôt certifiés par eBound, ce qui veut dire que tout EPUB accessible produit chez nous sera automatiquement certifié. Alternativement, nous offrons, via l’ANEL, de la formation à l’accessibilité, en bloc de 20 heures. Aussi, si vous manquez de temps ou d’effectifs, nous offrons un service de rédaction des textes alternatifs.

 

Demandez votre devis !

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.