Actif ou passif

Pour promouvoir vos livres, êtes-vous actifs ou passifs ?
Vous subissez l’activité autour d’un titre, ou vous la provoquez ?
Je pose la question, car il me semble que vous travaillez fort pour éditer un livre, avec acharnement même parfois. Vous passez des semaines, des mois à améliorer un livre et à le rendre parfait pour le lecteur. Si vous êtes comme moi, vous ne calculez pas non plus le temps passé sur un livre, car vous n’êtes pas un gestionnaire, vous êtes un passionné ! Oui, agir ainsi, c’est mauvais pour les affaires, pour votre compte en banque, mais au moins vous vivez d’amour et de passion ! ;)

Une fois la production de votre livre terminée, vous faites quoi ? Vous le déposez sur une tablette, pour que quelqu’un qui passe par là, peut-être même par hasard (le client allait peut-être juste acheter un jouet pour sa petite filleule, ou un parapluie avec des chats qui lisent, ou bien même une tasse à café avec un cœur qui aime lire), puisse le prendre dans ses mains et lire le texte de quatrième ? Si vous êtes chanceux, votre livre parmi ses semblables (des milliers) pourrait attirer l’attention des lecteurs. On sait que l’éditeur incorpore graduellement tous les ingrédients parfaits pour faire une recette… loin d’être parfaite. La raison pour laquelle un gâteau ne lève pas n’est pas toujours compréhensible. Enfin.

Déjà que les ventes de vos livres papier ne sont pas toujours, ou très rarement, au rendez-vous, pourquoi se faire $?%#& avec une seconde version du livre en format ePub ?
Bon, on dit que c’est l’avenir. Ça fait parler. C’est tendance ! Mais ce n’est pas rentable, pas encore. Enfin, vous financez facilement le coût de production de ce livre, mais il ne se vend tout de même pas suffisamment pour vous permettre de prendre des vacances-plage cette année pour y lire de bons romans, pour le plaisir seulement. (Ça vous arrive encore, vous ? Vous avez le temps, le goût ?)

Vous êtes actifs pour vendre vos livres. Vous avez déjà fait de la publicité, des séances de dédicaces avec vos auteurs, des lancements, des évènements, des bouteilles de vins à monsieur coup de beurre, bref vous êtes actifs et non passifs. Je vous propose ici un ingrédient à ajouter pour faire mousser le crémage ; pourquoi ne pas utiliser votre ePub et en faire produire un court extrait pour le diffuser sur vos pages sociales ? À la fin de cet extrait, vous pourriez ajouter un catalogue de vos titres numériques dans lequel chaque titre pourrait pointer vers un accès à l’achat. Votre extrait ePub devient même un outil marketing important pour la vente de vos livres papier.

Vous ne choquez personne, n’ayez pas peur. Vous faites de la promo pour vos livres, pour lesquels VOUS avez investi du temps et de l’argent, ne soyez pas passifs par crainte d’entraver la chaîne. Soyez maîtres de vos titres ! Encouragez vos titres à s’autopromouvoir (ça vit, un livre, non ?). Est-ce que vos détaillants sont actifs dans la vente de vos livres ? Si oui, tant mieux, chanceux. Ils ont beaucoup de titres à promouvoir et malheureusement ne font la promotion que de ceux qui se vendent déjà bien. Pourquoi ne pas prendre chaque titre et le présenter vous-mêmes, comme un best-seller ? Plus vous parlerez de vos titres, plus ils auront de chances d’être lus. Plus vous allez vers vos lecteurs, moins vous laissez la chance s’occuper de vos recettes. Agissez en chefs !

Sans blague, vous le savez, ce n’est pas facile de vendre des livres. Je poste ce billet avec la ferme intention d’aider, d’accompagner même. Les médias sociaux ne vous sont pas familiers, on est là, demandez-nous. On veut faire un bout de chemin avec vous !

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.