Une image ne vaut pas mille mots

« Une image ne vaut pas mille mots! »

Vous faites partie de cette minorité d’êtres humains qui manient les mots avec brio, et vous communiquez avec vos semblables comme nul autre pour véhiculer vos idées et vos valeurs.
Mais savez-vous parler « robot »?

Oups! En réponse à cette question, certains d’entre vous me diront peut-être même qu’ils en perdent leur latin.
Soyons clairs, je ne parle pas vraiment robot moi non plus. Mais j’arrive à me faire comprendre d’eux, et surtout à obtenir ce que je veux. Sensiblement de la même manière que j’obtiens mon Margarita sur les plages de Cuba, soit avec des mots-clés!

Pour communiquer avec votre communauté, vous utilisez régulièrement des milliers de mots ainsi que des images, avec la valeur qu’on leur connaît. Prenons ces deux valeurs et créons une fonction exponentielle. Je vous propose de parler à ces robots avec l’aide de métadonnées encapsulées dans l’image, afin d’obtenir ce que vous désirez le plus, être lus!

Les moteurs de recherche utilisent des algorithmes pour mettre de l’ordre dans toutes ces données que nous publions chaque jour sur les internets. Sans ce travail, il me semble que le désordre régnerait. Déjà, ces algorithmes font un peu de ménage et permettent aux internautes de mieux trouver, ou retrouver, ce qu’ils cherchent (je sais, ce point est discutable). Je ne vous demanderai pas à vous, chers artistes, le temps qu’il vous faut pour trouver un livre dans votre pile… Imaginez cette grande bibliothèque, si nous n’y faisions jamais de ménage.

Comme l’a déjà dit Goethe, « Que chacun balaye devant sa porte et le monde entier sera propre. »

Je vous suggère une méthode afin de « nettoyer » vos images aussi bien que vous le faites pour vos textes. Vous vous assurerez ainsi de ne pas téléverser maladroitement des images qui ne savent pas parler aux robots. La tâche de ces robots est de trouver des contenus de qualité et de reconstituer les pièces d’un même sujet ensemble au même endroit, soit dans les résultats de recherche.

Peut-être ne le saviez-vous pas jusqu’à présent, bien qu’elles soient belles et bonnes pour les humains, vos images seules, sans être documentées, ne sont rien pour les robots. Sémantiquement parlant, elles ne valent rien. Votre conseiller financier vous dirait qu’elles ont un faible rendement. Pourquoi ne pas maximiser ce rendement?

Pour initier cette valeur exponentielle de vos images et afin de maximiser les chances que les internautes retrouvent votre image dans leurs résultats de recherche, vous devez les documenter, les faire rencontrer vos bons mots et les marier à la vie, à la mort. Qu’elles vous survivent et fassent des petits!

Voici la façon d’y arriver:

  • Donnez un nom à votre image > documenter le titre et l’auteur est un bon début.
  • Apprenez-lui une langue pour communiquer > ajoutez une description ou un résumé.
  • Informez-la sur l’espèce à laquelle elle appartient > c’est un GIF animé, un film ou un livre.
  • Situez-la dans son environnement > classez-la par catégories ou par genre.
  • Enseignez-lui à reconnaître ses valeurs, ses goûts et ses idées > ajoutez des mots-clés, des prix, des mentions et des critiques.
  • Rappelez-lui que vous êtes son créateur > vos droits sur l’image sont tout aussi importants que pour vos textes.
  • Créez-lui une carte professionnelle pour qu’elle puisse rencontrer l’âme sœur > ajoutez votre URL, votre site ou un lien direct vers le produit

Avec cette recette du bonheur, votre image vous rendra au centuple vos efforts pour elle. J’en suis convaincu, et Google aussi!
Vous pourrez aussi dire à nouveau « une image vaut mille mots ».

Pour 2017, je n’ai qu’un souhait, ou plutôt un conseil d’ami à vous donner, « soignez votre image »!

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.